Derniers articles :

» Manifeste pour une exception agricole   22/02/2017

» Dans le pays où je vis, la fierté n est pas un vain mot.   20/12/2014

» Chers amis je vous ai abandonnés   02/11/2014

» Du printemps, de la gourmandise et de notre ambassadeur normand, Guy de Maupassant   28/03/2014

» Et vogue Slowfood   17/02/2014



Les produits en danger

Terre de produits »  Les produits en danger


Quel rapport entre la lentille blonde de Saint-Flour, le navet noir de Pardailhan, le petit épeautre de Haute-Provence ou encore le chou de Lorient ? Ils font partie de 30 produits sentinelles défendus par Slow Food.


Une Sentinelle est un projet de sauvegarde et de relance d’un produit alimentaire, par sa promotion auprès de connaisseurs, amateurs ou professionnels. Développées d’abord en Italie où cette méthode a fait ses preuves, les Sentinelles sont aujourd’hui plus de 300 dans le monde entier. Avec le soutien des régions et des Conviviums concernés, Slow Food France a créé 4 nouvelles Sentinelles en 2008 : la poule gasconne, le bœuf nacré de Gascogne, la brousse du Rove et les fromages d’estive des Pyrénées béarnaises, 2 nouvelles Sentinelles en 2010: la vache bretonne pie noir et le chou de Lorient et 2 autres en 2011: les huîtres bretonnes nées en mer et les fromages d’Auvergne au lait de race Salers.

Quels produits peuvent devenir des Sentinelles Slow Food ?

En général, les produits doivent être excellents, menacés, liés à un terroir, produits à petite échelle et issus d’une ressource biologique autochtone ou acclimatée de longue date.
Mais avant de devenir une sentinelle, un produit doit être en danger. Nous en avons quelques uns dans notre région normande : la prise de mousse naturelle pour le cidre qui est de plus en plus gazéifié, les fromages au lait cru…

Nous vous proposons d’essayer d’en faire un inventaire aussi exhaustif que possible et de voir si certains d’entre eux pourraient prétendre au statut de produit sentinelle de Slow Food.

_______________________________________________________________


 facebook